fbpx

La Gestion de la Colère chez l’Enfant avec l’Hypnose

 

Peut-être vivez-vous une situation où votre enfant ressent ses émotions avec beaucoup d’intensité, plus particulièrement l’émotion de la colère, parfois difficile à gérer.

Peut-être avez-vous un enfant qui, à des moments précis de la journée, vit des émotions intenses et, arrivé à la fin de la journée, l’accumulation fait quil a de plus en plus de mal à réguler ses émotions.

Si cest le cas, je vous parle aujourdhui de comment fonctionne les émotions à lintérieur du cerveau de l’enfant et comment avec lhypnose peut aider à améliorer le vécu pour lenfant.

Le cerveau et les émotions chez l’enfant

Le cerveau de l’enfant, de façon schématique, est découpé en trois parties

  • Le cerveau reptilien, qui est le cerveau le plus ancien dont nous sommes constitués, est responsable de la survie et des enjeux de production de nourriture, ainsi que tout ce qui concerne notre protection.
  • Le cerveau Limbique est le cerveau des émotions.
  • Le néocortex qui est le cerveau qui est apparu en dernier dans l’évolution. Il est responsable de la réflexion et de l’analyse. C’est grâce à notre néocortex qu’on est capable de réguler nos émotions.

Le bébé naît avec un cerveau reptilien et un cerveau limbique (le cerveau des émotions). Ces derniers sont fonctionnels chez le bébé, donc celui-ci est capable de vivre des émotions très tôt. Néanmoins son néocortex ne commence à évoluer et à maturer qu’à partir de l’âge de 6-7 ans. Avant cet âge-là, un enfant va avoir beaucoup de mal à réguler son intensité émotionnelle. L’un des rôles des parents est d’être là pour l’accompagner au mieux dans les émotions qu’il vit à ce moment-là.

Le rôle de l’hypnose dans l’accompagnement de l’enfant dans la gestion de la colère

Ce que permet l’hypnose 

L’hypnose permet d’aller contacter les ressources intérieures de l’enfant pour développer sa capacité à réguler ses émotions (même avant l’âge de 6-7 ans).

Il est en effet possible, dès le plus jeune âge, de mettre en place des outils dans la vie de l’enfant. Lorsqu’il avance en âge (au-delà de 7 ans), ces outils permettent à l’enfant de saisir davantage ce qu’on est en train de faire en hypnose et de développer de lui-même ses capacités intérieures.

La séance d’hypnose : spécificité et déroulé

L’hypnose pour les enfants consiste en une session de 45 minutes afin de ne pas trop solliciter sa concentration.

Comment je pratique l’hypnose avec l’enfant ?

Au lieu d’avoir une session où l’enfant fermera les yeux tout du long, sans bouger, on va venir imaginer une histoire. Le jeu et l’imaginaire seront privilégiés pour solliciter ses ressources intérieures. Cela s’apparente à la pensée magique, c’est-à-dire, le fait d’affilier des émotions et des ressources intérieures avec des symboles ou des images que l’enfant s’imagine.

L’enfant va fermer les yeux puis venir imaginer un environnement, un paysage qu’il a envie de visiter. Par la suite je vais venir le guider pour faire émerger les ressources qu’on a définies ensemble par avance et qu’il souhaite développer.

Par exemple, si l’enfant vit une intensité émotionnelle de colère et qu’il me dit que ça ressemble à un volcan à l’intérieur de lui, on va venir définir ce qui pourrait permettre d’amoindrir l’intensité de cette montée volcanique. Alors avec l’enfant on va venir s’imaginer des choses et c’est lui qui va développer sa propre histoire. Il pourrait s’imaginer de l’eau qui coule et qui calme le volcan à l’intérieur, ou bien un super-héros qui vient sauter à l’intérieur du volcan et qui éteint l’éruption grâce à son pouvoir. C’est toujours l’enfant qui définit sa propre histoire et intègre ses propres symboles, avec ses ressources intérieures.

Comment je découpe la séance ?

Au cours de la première session avec l’enfant on va prendre 15 minutes pour venir créer le lien thérapeutique. Sans lien thérapeutique l’évolution est vraiment amoindrie, donc c’est une étape clé. L’enfant doit avoir confiance en son hypnothérapeute.

Ensuite on va prendre encore 15 autres minutes pour développer l’histoire, l’axe de l’imagination et les ressources qui s’ancrent avec les images choisies.

Dans un dernier temps, on prend un moment pour que l’enfant puisse vraiment ancrer ses symboles, à l’aide du dessin, par exemple.

Les dernières minutes de la séance sont utilisées pour les parents et moi-même afin de faire un feedback et partager les symboles et l’histoire mis en place par l’enfant. Ces informations pourront être utilisées ensuite en dehors de la session d’hypnose.

Combien de séances sont nécessaires ?

Après une première session l’enfant est tellement perméable à ce genre de travail (qui s’appuie sur son monde à lui, son imagination) qu’on va pouvoir en quelques sessions seulement faire évoluer la problématique de départ.

Suite à la première session, on laisse passer deux semaines et on voit comment l’enfant et les parents intègrent les outils proposés. En fonction des retours après deux semaines, on voit s’il est nécessaire de faire une nouvelle session, ou si l’évolution est suffisante à leurs yeux.

 

Souhaitez-vous essayer l’hypnose pour aider votre enfant dans sa gestion de la colère ?

Les hypnothérapeutes de Solutions Hypnose travaillant avec les enfants seront ravies de vous accompagner dans votre démarche.

Au plaisir de vous rencontrer !

Lucie Piat

Lucie Piat

en Gaspésie et par Vidéo
En savoir plus sur Lucie

Sandra Djina Ravalia

Photo Sandra Djina Ravalia
à Montréal Rive-Nord et par Vidéo
En savoir plus sur Sandra

Réjeanne LeBlanc

à Montréal Rive-Sud et par Vidéo
En savoir plus sur Réjeanne

Pin It on Pinterest

Share This
France